Sécurité Routière : résultats 2011 / Journée « Prévention routière » – 27 Septembre 2012

de dans Les transports, Sujets divers Pas encore de commentaire

Le 27 septembre 2012 – Journée « Prévention Routière » organisée dans Airbus St-Martin, par le Préventeur des Risques Routiers.

Nous y tiendrons un stand « Commission Developpement Durable et Association Iode » : tous les modes de déplacements « doux » sont moins à risque, et conforme aux valeurs que nous défendons : Social, Environnemental et Economique : Transports en Commun, Covoiturage, vélo, et multi-modalité. Les voitures restent la principale cause des accidents.

Ci-dessous : les résultats de la sécurité routière, pour 2011 en France :

En synthèse : les TC restent l’idéal, les motards paient le plus fort tribu : 19% des morts, 15 fois plus de risque qu’en voiture. Les piétons sont encore fortement touchés par les véhicules motorisés : 13% des morts, et les cyclistes 4% des tués. En plus des morts, il faut penser à compter environ autant d’handicapés lourds.  Au total : 65 000 accidents pour 30 000 hospitalisés.

Sécurité routière: les résultats définitifs de l’année 2011
En attendant le « Bilan 2011 de la sécurité routière », prévu comme chaque année pour l’automne 2012, L’Observatoire national interministériel (Onisr) vient de rendre public une première synthèse des « résultats définitifs » pour l’année 2011. Un document d’une douzaine de pages, téléchargeable sur le site de la Sécurité Routière, proposant les principaux enseignements de l’année 2011 en la matière.

L’année 2011 marque, comme 2009, une quasi stagnation de la mortalité routière. Celle-ci s’établit à 3963 décès, – 0,7 % par rapport à 2010.

Les autres indicateurs ont toutefois connu en 2011 des baisses un peu plus fortes : – 3,4 % pour les accidents corporels, – 3,8 % pour l’ensemble des blessés et – 2,3 % pour les seuls hospitalisés.

Par catégorie d’usagers, le nombre de conducteurs de deux-roues motorisés tués enregistre une hausse globale de 3 %. Mais ce chiffre masque une divergence entre les cyclomotoristes, dont la mortalité a reculé de 11 %, et les motards, dont le nombre des victimes a au contraire progressé de 8 %.

Autre mauvaise surprise du côté des piétons où la mortalité augmente également de 7 % (519 tués au total). « Un phénomène inquiétant et inédit depuis 2007 », souligne à raison l’Observatoire.

La situation se détériore aussi pour les poids lourds (PL) avec 2 tués de plus dans cette catégorie mais 21 de plus si l’on considère l’ensemble des usagers tués dans des accidents impliquant des PL. Une détérioration directement reliée « à la reprise du transport routier de marchandises après le grand creux historique de la crise économique au 1er semestre 2009 ».

Les cyclistes bénéficient en revanche, et de manière plus nette en rase campagne qu’en ville, d’une baisse du nombre de tués, tout comme les usagers d’utilitaires légers et enfin les occupants de voitures.

Enfin, si la mortalité routière reste relativement stable pour les autres tranches d’âge, la mauvaise nouvelle concerne les « post-adolescents » (15-17 ans), avec une mortalité en hausse de 17 % (21 tués de plus et 144 en tout), même s’ils avaient connu un très net progrès en 2010. Hausse également de la mortalité chez les « jeunes seniors » (65-74 ans) tandis qu’à l’inverse une baisse limitée se constate au-delà de 75 ans.

Rapport publié le 25/07/2012 : http://www.securite-routiere.gouv.fr/la-securite-routiere/l-observatoire-national-interministeriel-de-la-securite-routiere/bilans-annuels/bilans-annuels-de-la-securite-routiere-en-france

Alors, qu'en pensez vous?